La bêtise humaine "La tomate, fruit défendu"

Voilà la parfaite illustration de ce qu'a écrit Balzac


"la bêtise humaine est incommensurable".
on peut traduire aujourd'hui par "la connerie n'a pas de limite".
 
 Dans la lignée des plaisanteries de la chaîne CARREFOUR avec leur publicité "Spécial Ramadan avec garantie halal",
et comme on n'arrête pas le progrès de la pensée Salafiste, voici la petite dernière sortie de leur imagination fertile.
 
Les Diderot, Condorcet, Voltaire et autres du siècles des Lumières doivent se retourner dans leurs tombes !

La tomate, fruit défendu ? C'est nouveau, ça vient de sortir !
 
Si seulement un trait d’esprit fin et ingénieux pouvait nous inspirer face à ce nouveau
délire révélé par le quotidien turc anglophone Hurriyet Daily New, si seulement on pouvaitfaire un bon mot pour mieux masquer notre stupeur face à un appel au boycott qui dépasse l’entendement, mais le sens de l’humour n’est pas aisé quand on apprend
qu’un groupe de salafistes a fait parler de lui en exhortant les musulmans du monde
entier à ne plus consommer de tomates, car désormais classées "aliment chrétien"...
 
Les bras nous en tombent, et à part se demander quelle mouche a piqué l’Association
islamique égyptienne populaire pour avoir publié sur Facebook la photo d’une tomate
coupée en deux, renfermant un cœur en forme de croix, on se prend juste à soupirer :
mais jusqu’à quelles extrémités peuvent aller certains extrémistes ?
 
On aimerait rire de tout, et notamment de ce fameux appel au boycott de la tomate,
et si la meilleure pirouette était de déclarer haram la bêtise humaine, une fois pour toutes…
 
Voici le message diffusé sur Facebook :
 
“Manger des tomates est interdit parce que les tomates sont chrétiennes. [La tomate] loue la Croix au lieu d'Allah et dit qu'Allah est trois [en référence à la Trinité].
Je vous en conjure, faites circuler cette photo car il y a une sœur de Palestine qui a vu le prophète d'Allah [Mahomet] dans une vision. Il pleurait et mettait sa nation en garde contre le fait de manger des tomates.

Si vous ne diffusez pas ce message, sachez que c'est le diable qui vous en a empêché.”
 
 
 Voici l’objet du délit, pardon délire !

mime-attachment111-tomate.jpg

Maintenant au rythme où vont les choses, plus rien ne doit nous surprendre, mais celle là, j’avoue que je ne m’y attendais pas !
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site