Kenya La pénurie d’eau

Charles Matemo,

Coordinateur eau et assainissement (ACF Kenya)

 

KENYA : point sur la situation

16/08/11

 

"La pénurie d’eau est aussi un problème dans les zones affectées par la sécheresse"

 

La grave sécheresse qui a lieu en ce moment dans la Corne de l’Afrique met en danger 2,9 à 3,7 millions de personnes au Kenya. Ils ne souffrent pas seulement de la pénurie de nourriture provoquée par la perte de leurs récoltes et leurs bétails, mais également par les prix des denrées alimentaires sur les marchés, qui ont triplé comparé à l'année précédente.

 

Action contre la Faim travaille dans une des régions les plus affectées par cette sécheresse, Garbatulla. ACF soutient les familles les plus pauvres dans l’accès à la nourriture maintenant et lors de la prochaine moisson en début 2012. De plus, ACF travaille pour atténuer les effets de la malnutrition sur les enfants de cette région, où un sur cinq est sous-alimenté en raison de la pénurie de nourriture. ACF supporte aussi des activités pour fournir de l'eau potable et des sanitaires à ces familles. Charles Matemo est le Coordonnateur de ces activités pour ACF Kenya.

 

Quelle est la situation de sécheresse à Garbatulla ?

"Absolument aucune pluie n'est tombée ces derniers mois. Les longues pluies ne sont pas venues. Les communautés pastorales et agropastorales à Garbatulla comptent pourtant principalement sur les pluies pour vivre."

Quel a été l'effet de la sécheresse pour ces communautés ?

"Indépendamment de la pénurie de nourriture, la pénurie d’eau est également un problème dans les zones affectées par la sécheresse. Les distances que les communautés doivent parcourir pour chercher de l'eau ont largement augmenté. Beaucoup de cours d’eau se sont asséchés et les sources encore disponibles sont surtout des sources d'eau souterraine telles que les forages et les puits peu profonds, donc le risque est aussi que ces eaux s'épuisent. Les communautés n'ont pas l'argent pour entretenir des systèmes de refroidissement de l’eau qui s’assèche systématiquement. A cause de la sécheresse, les communautés cherchent à accéder à l’eau à leur portée sans pouvoir se soucier de sa qualité. Ceci inclut de boire de l’eau provenant de sources non saines telles que l’eau partagée avec le bétail sans traitement. Les animaux sont également affectés par la pénurie d'eau car les pâturages disparaissent. Par conséquent, pour trouver des pâturages, les communautés pastorales entrent dans des zones traditionnellement agricoles, ce qui crée des conflits avec les autres communautés."

Quelles activités ACF développe-t-elle dans la région de Garbatulla pour assurer l'accès à l'eau à ces communautés ?

"Les communautés n'accèdent pas à des quantités suffisantes d’eau, ce qui représente un risque énorme. Plus de la moitié de la population a accès à moins de 15 litres d'eau par jour par personne, ce qui est inférieur aux normes fixées par l'Organisation mondiale de la Santé. Selon une évaluation d’ACF en mai dernier, la situation s’est dégradée ces derniers mois. Pour répondre à cette situation, ACF soutient différentes activités telles que la fourniture de réservoirs d’eau aux communautés, l’entretien de forages pour la consommation et l’entretien des cheptels, la construction d’abreuvoirs pour le bétail, la formation de gardiens de point d'eau, et la fourniture de matériels pour traiter l'eau afin de s'assurer que les communautés aient accès à de l'eau potable."

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site